Danse pour tous - en particulier les enfants des cantons africains pauvres

Toutes Les Nouvelles

afrique-danse-pour-tous.jpgDance For All offre aux enfants des communautés historiquement défavorisées d'Afrique du Sud la possibilité de danser. Fondée en 1991 par Philip Boyd, ancien danseur principal du Cape Town City Ballet, Dance for All s'appuie sur l'héritage du chef de ballet du Cap David Poole, qui a commencé à enseigner le ballet dans les townships du Cap au milieu des années 80.

Des programmes quotidiens de sensibilisation dans les domaines du ballet, de l'Afrique, du théâtre contemporain, de la musique et de la danse espagnole s'adressent à plus de 700 jeunes dans 7 communes et quartiers défavorisés. Au-delà de l'enseignement de la danse, ces cours favorisent le développement personnel des enfants en encourageant leur créativité, leur autodiscipline, leur estime de soi et leur confiance. Les étudiants reçoivent une formation de premier ordre d'une équipe pédagogique talentueuse et diversifiée.


En plus d'offrir une activité après l'école positive, Danse pour tous est devenue une école de danse très appréciée, formant avec succès une nouvelle génération de danseurs professionnels sud-africains.

Dix-sept «diplômés» du programme DFA travaillent désormais professionnellement dans les industries des arts du spectacle en Afrique du Sud et à l'étranger. Les étudiants avancés reçoivent une bourse administrée par DFA qui paie les frais de scolarité, les manuels, le transport, la formation en danse et les togs.

Les quartiers bénéficiaires sont Gugulethu, Nyanga, Khayelitsha, Athlone et les zones rurales de Barrydale, Montagu et McGregor.