Les rebelles philippins remettent les armes et retirent les combattants pour relancer les pourparlers de paix

Toutes Les Nouvelles

Les rebelles du Front de libération islamique Moro par Keith Bacongco

Un groupe rebelle aux Philippines a mis à la retraite 145 de ses combattants et rendu une cache d'armes à feu pour démontrer son engagement en faveur de la paix.


Cette décision est une première étape vers la réalisation d'un accord de cessez-le-feu de 2014 pour mettre fin à des décennies de combats entre le Front de libération islamique Moro et le gouvernement philippin - un conflit qui a tué plus de 120 000 personnes.

Lors d'une cérémonie en présence du président Benigno Aquino III, les armes ont été présentées à un groupe international mis en place pour suivre le processus de paix.

La réduction des effectifs ainsi que 75 armes à feu et lance-roquettes ne représente qu’une fraction des effectifs du groupe, mais cette décision est considérée comme une étape importante.

Les vétérans américains essaient de cultiver la paix en Afghanistan À travers le safran

«Ils doivent montrer que les deux parties sont sérieuses pour parvenir à la paix, que malgré les revers, elles sont vraiment déterminées à poursuivre les mesures qu'elles ont convenues», a déclaré l'analyste politique Edmund Tayao à Al Jazeera.


Malgré les troubles récents, le groupe rebelle et le président Aquino font pression pour que la législation reconnaisse officiellement comme autonome la région musulmane méridionale sur laquelle les combats ont été menés.

(LISplus de Al Jazeera ) -Photos de Keith Bacongco et de l'Appel de Genève, CC


Transmettez la positivité - Partagez ci-dessous…