Les Allemands allument le «plus grand soleil artificiel du monde»

Toutes Les Nouvelles

Le plus grand «soleil artificiel» du monde a été allumé cette année, éclairant un avenir meilleur pour les énergies renouvelables.


L'installation «Synlight», comme on l'appelle à l'Institut allemand du centre aérospatial pour la recherche solaire à Jülich, est un bâtiment de 3 étages contenant 149 lampes au xénon à arc court, comme celles qui sont utilisées individuellement pour éclairer de grands écrans de cinéma et projeter votre films à succès préférés.

Les scientifiques peuvent focaliser ces «radiateurs» sur une zone minuscule, 20 sur 20 centimètres, et avec le réseau de 350 kilowatts de Synlight, le résultat est 10 000 fois l’intensité du rayonnement solaire à la surface de la Terre. Les températures au point cible des lampes peuvent atteindre jusqu'à 3000 degrés Celsius, qui peuvent ensuite être utilisées pour fabriquer des carburants, y compris l'hydrogène.

L'hydrogène est considéré comme le carburant du futur car il brûle sans produire de dioxyde de carbone. Mais la production d'hydrogène - en divisant l'eau en ses constituants d'hydrogène et d'oxygène - nécessite des quantités d'énergie importantes. À l'avenir, cela sera obtenu à partir du soleil.

EN RELATION: Toutes les voitures vendues en Norvège seront électriques d'ici 2025


La lumière du soleil en Europe centrale est peu fiable et irrégulière, de sorte qu'un soleil artificiel est le choix préféré pour développer des processus de production de combustibles solaires. Des périodes de temps défavorable et des heures d'ensoleillement fluctuantes pourraient autrement avoir un impact négatif sur les tests. La délocalisation des installations de recherche dans des régions plus ensoleillées semble seulement offrir une amélioration dans ces conditions; même à ces endroits, le soleil ne brille jamais avec une intensité constante. De plus, un environnement de test avec des conditions reproductibles avec précision est la clé du travail de développement.

Des scientifiques de l'Institut de recherche solaire du DLR ont déjà réussi à produire de l'hydrogène à l'aide du rayonnement solaire il y a plusieurs années, bien qu'à l'échelle du laboratoire. La taille de ces procédés doit être considérablement élargie pour les rendre intéressants pour les applications industrielles, d'où l'objectif de Synlight.


«Les énergies renouvelables seront à l'avenir le pilier de l'alimentation électrique mondiale», a déclaré Lemmer, membre du conseil d'administration du DLR. «Les carburants, propulseurs et combustibles acquis à l'aide de l'énergie solaire offrent un immense potentiel de stockage à long terme et de production de matières premières chimiques, ainsi que de réduction des émissions de dioxyde de carbone. Synlight améliorera nos recherches dans ce domaine. »

Faites la lumière sur cette histoire: cliquez pour partager(Photo par l'Institut allemand du centre aérospatial pour la recherche solaire)