Un homme a acheté un autobus scolaire pour sauver les animaux de compagnie des abris pendant les ouragans - il vient d'en sauver 64 à Florence

Toutes Les Nouvelles

Cet homme ne conduit pas d’autobus scolaire pour amener les enfants en classe - il l’utilise plutôt comme une arche de Noé de fortune pour tous les chiens et chats laissés derrière pendant les ouragans.

Lorsque l'ouragan Harvey a frappé le Texas en 2017, Tony Alsup a entendu parler de tous les animaux qui avaient besoin d'être sauvés de la zone de danger. Il a donc simplement acheté un autobus scolaire, a arraché les sièges, rempli la zone des passagers du sol au plafond de chenils et a commencé à ramasser autant d'animaux qu'il pouvait en contenir dans les cages.


Selon Le Washington Post , il a également utilisé le bus pendant l'ouragan Irma. Lorsque son bus n'a pas pu aider avec l'ouragan Maria qui a frappé Porto Rico, il s'est porté volontaire pour s'occuper des chevaux.

PLUS: Après avoir évacué sa propre maison, Guy Fieri prépare des milliers de repas pour les victimes des incendies de forêt

Maintenant, le camionneur de 51 ans pilote son bus à travers la Caroline du Nord et du Sud pour sauver les animaux des refuges de l'ouragan Florence.

La semaine dernière, Alsup a sauvé 64 animaux de 4 refuges différents en seulement deux jours. Il a ensuite amené tous les animaux au refuge pour animaux de son ami en Alabama avant de faire demi-tour et de remonter la côte pour pouvoir ramasser d'autres animaux.


EN RELATION: Un chef célèbre apporte 45 000 repas à Porto Rico et ne s'arrêtera pas là

'Je suis comme, regardez, ce sont des vies aussi', a déclaré AlsupLa postelors d'un arrêt au stand. «Les animaux - en particulier les animaux domestiques des abris - doivent toujours prendre la banquette arrière du bus. Mais je leur donnerai leur propre bus. Si je le dois, je paierai tout le carburant, ou même un bateau, pour faire sortir ces chiens de là. »


Le refuge pour animaux Saint Frances du comté de Georgetown, en Caroline du Sud, a salué les efforts d'Alsup sur les réseaux sociaux, en disant : «Tony est arrivé à 4 heures du matin mercredi matin pour ramasser nos« restes »- les chiens à tête trapue, ceux avec le ver du cœur. Ceux que personne d'autre ne prendra jamais. Et il les a mis en sécurité.

«Pas l'évacuation la plus conventionnelle, mais sûrement celle qui a le plus de cœur», ont-ils ajouté.

(REGARDERl'interview ci-dessous)

Soyez sûr et partagez l'histoire géniale avec vos amis-Photo par Tony Alsup