McCartney honoré avec le prix Gershwin au concert de la Maison Blanche

Toutes Les Nouvelles

mccartney-obama-prix.jpgPaul McCartney a atterri à Washington, DC cette semaine, où il sera honoré par d'autres artistes et recevra le prix Gershwin de la chanson populaire du président Obama lors d'un concert à la Maison Blanche ce soir.

En tant que troisième lauréat du prix présenté par la Bibliothèque du Congrès, Sir Paul a invité une liste de stars triées sur le volet à interpréter ses chansons, notamment Stevie Wonder, qui a remporté le prix Gershwin l'année dernière, Elvis Costello, Jack White (of the White Stripes), The Jonas Brothers, Herbie Hancock et Dave Grohl de Foo Fighters, entre autres.


Lors d'une répétition lundi à travers la ville, plusieurs des artistes ont pratiqué leurs coups de langue avec le groupe McCartney, qui devrait ancrer le spectacle de 90 minutes qui mettra en vedette une vingtaine des chansons les plus connues de Paul.

Le petit groupe d'amis, d'invités et de membres du personnel qui étaient sur place a éclaté sous les applaudissements féroces à la suite d'un solo impeccable d'un membre du US Marine Band qui a été invité à recréer les notes lumineuses de la trompette piccolo pour Penny Lane. Costello, qui a co-écrit 12 chansons avec McCartney, a fourni la voix chantante.

Lorsqu'on lui a demandé pourquoi les Jonas Brothers avaient été choisis, le directeur de Paul a déclaré que McCartney, qui fête ses 68 ans ce mois-ci, voulait donner un bout du chapeau à la jeune génération. Bien qu'il ne les connaisse pas personnellement, le Beatle bien-aimé avait à peu près leur âge lorsqu'il a écrit la chanson qu'ils doivent interpréter.

Mardi, lors d'un petit récital à la Bibliothèque du Congrès, McCartney a interprété plusieurs chansons acoustiques, dont Blackbird et Yesterday, qui détient le record du monde Guinness comme la chanson la plus enregistrée de l'histoire de la musique populaire, avec plus de 3000 reprises. La mélodie de la chanson dans son intégralité lui est venue dans un rêve une nuit.


McCartney est le troisième auteur-compositeur à recevoir le Gershwin. Paul Simon a reçu le prix inaugural de la Bibliothèque en mai 2007.

Pour McCartney, un fan connu d'Obama, la soirée a été l'occasion de dédier une chanson à la Première Dame. Il a personnellement sérénadé Michelle Obama à la guitare acoustique avec le classique populaire,Michelle, accompagné de son claviériste à l'accordéon.


Lors d'une conférence de presse à la Bibliothèque, il a répondu à une série de questions allant du politique au musical. Lorsqu'on lui a demandé ce qu'il pensait du président, il a plaisanté: «C'est un gars formidable, alors licencie-le!» Lorsqu'on lui a demandé comment son processus d'écriture avait changé au fil des ans, il a dit que tout cela était un mystère. «Vous commencez par un trou noir et si vous avez de la chance, quelques heures plus tard, il y aura une chanson qui vous attend. Ce mystère, cette magie est toujours la même pour moi.

penny-lane-sign.jpgMcCartney venait d'une famille de musiciens. Son père a joué de la trompette dans un groupe de jazz et a encouragé son fils à jouer. Jouant du piano chez eux, le jeune Paul a écrit sa deuxième chanson, «When I'm Sixty-Four», alors qu’il n’avait que seize ans. Sur les conseils de son père, il a pris des cours de musique, mais il préférait apprendre «à l’oreille» et ne leur a donc jamais prêté beaucoup d’attention.

«C'est fantastique pour moi d'être ici parce qu'en tant que petit enfant, j'ai grandi en écoutant la musique des Gershwin Brothers et j'ai adoré et je n'avais aucune idée, bien sûr, qu'un jour je pourrais être dans un tel endroit, obtenir un tel honneur comme ça. '

Jerry Seinfeld anime le concert du soir, qui sera diffusé le 28 juillet dans tout le pays sur PBS dans le cadre de sa série In Performance at the White House. Le célèbre ingénieur des Beatles, Geoff Emerick, a été embauché pour faire le mixage final. (REGARDERPrésentation du prix Obama ci-dessous)