Montréal inaugure le plus grand programme de vélos en libre-service en Amérique du Nord

Toutes Les Nouvelles

bixi-bike-montreal.jpgMontréal a inauguré cette semaine le premier système de partage de vélos à grande échelle en Amérique du Nord. 30 fois plus grand que le programme à Washington, DC., Les touristes, les acheteurs et les navetteurs peuvent sauter sur des vélos comme les taxis, voyageant entre 300 stations de la ville.

Payez 5 $ par jour, dans l'une des stations de vélo à énergie solaire - ou parcourez 30 minutes gratuitement. Les adhésions annuelles ne sont que de 78,00 $ (canadien).
vélo-partage-montrael-bix.jpg
Le programme s'appelle BIXI - un mot, créé par le maire, en utilisant le vélo et le taxi. Il a été inspiré par les systèmes de vélos publics existants comme le programme réussi à Paris. Pourtant, BIXI représente une avancée majeure pour les programmes de vélos en libre-service.


L’innovation se retrouve dans tout le système: la nature modulaire de Bixi facilite l’installation rapide; le public peut rouler instantanément sans préparation; sa communication sans fil portable est alimentée par l'énergie solaire; il utilise un mécanisme antivol unique; son logiciel opérationnel a remporté des prix dans le système Pay and Go.

Montréal a dépensé 15 millions de dollars canadiens (environ 13 millions de dollars) pour développer et démarrer le système de vélos en libre-service, bien qu'il soit prévu au budget de devenir finalement autosuffisant sur le plan financier. Mais Montréal a reçu sept brevets pour Bixi et M. Lavallée espère le vendre à d'autres villes nord-américaines. (En savoir plus sur le New York Times)