Les derniers ours dansants du Népal ont été sauvés

Toutes Les Nouvelles

Rangila et Sridevi étaient les deux derniers ours au Népal qui ont été forcés de danser pour les spectateurs par des artistes de rue itinérants. Le mois dernier, ils ont finalement été sauvés de leurs ravisseurs.

Les ours dansants ne sont plus utilisés en Albanie, en Bulgarie, en Grèce, en Inde, en Serbie, en Turquie et maintenant au Népal, grâce aux efforts concertés des organisations de protection des animaux.


Avec l'aide des forces de l'ordre locales, la protection mondiale des animaux une organisation à but non lucratif et le Jane Goodall Institute Nepal ont sauvé les deux animaux de leurs ravisseurs le 19 décembre. Bien qu'ils aient grandi dans un environnement abusif, les ours étaient en relativement bonne santé.

EN RELATION: La Californie devient le premier État à interdire les ventes d'animaux non sauvés dans les animaleries

«Être là en personne pour aider à sauver les derniers ours dansants connus au Népal était surréaliste», a déclaré Neil D'Cruze, conseiller mondial pour la faune à World Animal Protection. National Geographic .

Rangila et Sridevi seront conservés dans un parc national jusqu'à ce qu'ils soient prêts à être transférés dans une réserve faunique pour réhabilitation.


Étant donné que les artistes népalais ont utilisé des ours dansants comme moyen de revenu, les sauveteurs ont temporairement employé deux des ravisseurs des ours pour s'occuper des mammifères dans leur nouvelle maison. Espérons que cela leur donnera suffisamment de temps pour trouver un nouvel emploi afin de ne pas retomber dans leurs anciennes habitudes de carrière.

S'ils sont reconnus coupables d'avoir gardé des ours à l'avenir, leur punition sera sévère.


Cliquez pour partager les nouvelles avec vos amis (Photo de Neil D’Cruze / World Animal Protection)