Le Premier ministre néo-zélandais s'engage à atteindre 100% d'énergie renouvelable dans tout le pays d'ici 2030

Toutes Les Nouvelles

Depuis que Jacinda Ardern est devenue Premier ministre de la Nouvelle-Zélande en 2017, elle est devenue l’un des leaders mondiaux du climat.


Les initiatives gouvernementales au cours des dernières années ont inclus la plantation 100 millions d'arbres une année , bannir tout exploration pétrolière offshore future , et placer un plafond sur l'utilisation de engrais azoté synthétique dans le but de protéger l'eau douce de la pollution agricole.

Maintenant, le parti travailliste s'est engagé à ce que - s'il est élu lors des prochaines élections du 17 octobre - toute la production d'énergie dans le pays sera 100% renouvelable d'ici 2030. Cela renforce l'objectif précédent d'éliminer toutes les énergies non renouvelables d'ici 2035.

Selon un parti déclaration , l'engagement consiste à accélérer «l'électrification des secteurs des transports et de l'industrie» et à investir «dans des technologies émergentes telles que l'hydrogène vert tout en continuant à rendre l'énergie abordable aux Néo-Zélandais».

EN RELATION: Le gouvernement néo-zélandais annonce un plan visant à planter 1 milliard d'arbres et à atteindre zéro émission


«La reprise économique du COVID-19 représente une occasion unique de remodeler le système énergétique néo-zélandais pour le rendre plus renouvelable plus rapidement, plus abordable et plus sûr», a déclaré Ardern.

#RUPTURE : Nous venons de publier notre politique en matière d’énergie propre, qui indique que si nous sommes réélus, nous avancerons notre objectif de production d’électricité 100% renouvelable d’ici à 2030 de cinq ans. pic.twitter.com/D3JOB3fiMa


- Travail néo-zélandais (@nzlabour) 10 septembre 2020

«Les investissements dans les énergies renouvelables sont également riches en emplois. Notre plan créera de nouveaux emplois et développera la main-d'œuvre hautement qualifiée dont notre future économie a besoin pour prospérer.

La porte-parole de Labour Energy, Megan Woods, a ajouté: «La Nouvelle-Zélande produit 84% de son électricité à partir de sources renouvelables maintenant, mais nous pouvons faire mieux. Nous arrêterons les activités qui augmentent nos émissions, par exemple en interdisant la nouvelle production thermique de base; et promouvoir le développement des énergies propres.

«Notre plan pour une énergie propre et une réduction des émissions de carbone nous aidera à saisir les opportunités économiques d'être le pays propre et vert que les Néo-Zélandais se considèrent comme étant et que nous pouvons nous commercialiser.»

Le gouvernement considère également que l’investissement supplémentaire dans les énergies propres est un moyen de réduire la dépendance du pays à l’égard des importations d’énergie.


«Nous pouvons produire l’hydrogène vert le plus propre au monde», a expliqué Woods, «et potentiellement recevoir une prime pour cela sur les marchés internationaux.»

CHECK-OUT: Travaillez moins, accomplissez plus: la semaine de travail de 4 jours de l'entreprise néo-zélandaise, un «succès sans faille»

Si le Parti travailliste néo-zélandais remporte les élections nationales et tient ses promesses, le pays pourrait bientôt rejoindre l’Islande et le Paraguay dans la liste des pays qui dépendent de sources d’énergie 100% renouvelables.

Le Costa Rica est également un État incroyablement vert, avec 99% de son énergie provenant de sources vertes .

PLUS: La Nouvelle-Zélande lance une interdiction dramatique de toutes les futures explorations pétrolières off-shore

Nous ne manquerons pas de partager davantage d’actualités renouvelables de la Nouvelle-Zélande et du monde entier, dès qu’elles arriveront.

PARTAGEZ la bonne nouvelle avec vos amis sur les réseaux sociaux…