Les évangéliques espagnols demandent le pardon pour que le cessez-le-feu de l'ETA fonctionne

Toutes Les Nouvelles

(ENI) Le cessez-le-feu du groupe séparatiste basque ETA devra être accompagné de justice et de pardon s'il veut parvenir à une paix durable, a déclaré un groupe de chrétiens évangéliques espagnols, tandis que le chef des catholiques romains espagnols a exhorté les politiciens à unissez-vous et travaillez pour la paix.

Le Conseil évangélique de Madrid a déclaré que le moment était venu pour les évangéliques espagnols de s'exprimer dans un langage théologique qui pourrait ouvrir la voie à la paix, même au risque d'être qualifiés de «naïfs».

Une déclaration de l'Alliance évangélique d'Espagne (AEE) - la plus ancienne organisation évangélique interconfessionnelle du pays, fondée en 1877 - demandait la justice et le pardon afin que la paix puisse être atteinte.


«En tant que chrétiens, nous connaissons le grand pouvoir régénérant du pardon, perfectible compatible avec la justice, bien que totalement contraire à la vengeance», a déclaré l'AEE sans se référer spécifiquement à aucun groupe.

_ _

«L'unité des dirigeants et des représentants politiques, la collaboration de la société, le travail patient, l'ouverture d'esprit et l'espoir qui soutiennent le chemin sont de bonnes garanties pour atteindre l'objectif de la paix totale», a déclaré Mgr Ricardo Blazquez de Bilbao, président de la République espagnole (catholique) Conférence épiscopale, a déclaré aux journalistes le 27 mars. Il a déclaré que l'Église était prête à contribuer à cet objectif de toutes les manières possibles.

Par ailleurs, dans une lettre adressée au Premier ministre espagnol Jose Luis Rodriguez Zapatero, la Fédération des entités religieuses évangéliques d'Espagne (Ferede), a exprimé son espoir que cette fois la fin de la violence serait définitive.

ETA (qui signifie «patrie basque et liberté» en basque) a été fondée en 1959. Elle a tué environ 850 personnes et fomenté la violence de rue dans sa campagne pour la création d'un État socialiste indépendant séparé de la France et de l'Espagne pour le basque personnes, qui chevauchent les deux pays.


Actualités œcuméniques International (ENI)