La Cour suprême annule la loi sur l’adultère archaïque en Inde parce qu ’« un mari n’est pas le maître »

Toutes Les Nouvelles

Dans la dernière série de décisions progressistes, la Cour suprême Inde vient d'annuler une loi de l'époque coloniale qui rendait l'adultère passible de cinq ans de prison.

Le texte de loi vieux de 158 ans déclarait qu’un homme avait des motifs juridiques de poursuivre l’amant de sa femme sans son consentement. Cependant, les hommes étaient libres de coucher avec une femme mariée tant qu’il avait le consentement de son mari.


En revanche, si le mari d’une femme était infidèle, elle n’aurait pas obtenu le même droit légal.

Les violations étaient passibles de 5 ans de prison, d'une amende ou des deux.

REGARDER: Après avoir planté un arbre chaque jour pendant 40 ans, l'homme a créé une forêt en fleurs sur un terrain vague stérile

La loi, l'article 497 du Code pénal indien, a été annulée par le tribunal en raison de son préjugé sexiste «inconstitutionnel», affirmant qu'un «mari n'est pas le maître d'une femme».


Le verdict du juge en chef Dipak Misra et du banc de 5 panels a souligné que l'adultère sera toujours un motif de divorce, mais pas une peine de prison.

«La loi sur l'adultère est arbitraire et porte atteinte à la dignité d'une femme», a déclaré le juge en chef Dipak Misra, selon Radio Nationale Publique . Le reste du panel a ajouté que «la loi archaïque a longtemps dépassé son objectif et ne correspond pas à la morale constitutionnelle».


EN RELATION: Un passager du train utilise un message Twitter pour aider à sauver 26 filles des trafiquants

«Excellente décision de dépénaliser l'adultère», Sushmita Dev, membre du Congrès écrit sur Twitter . «De plus, une loi qui ne donne pas aux femmes le droit de poursuivre son mari adultère et qui ne peut être elle-même poursuivie si elle est adultère est un traitement inégal et milite contre son statut d'entité individuelle distincte.

La décision intervient quelques semaines après le tribunal a renversé une loi de l'époque victorienne qui rend l'homosexualité passible de la prison à vie.

Diffusez l'amour: partagez la bonne nouvelle avec vos amis-Photo de Yogita, CC