Les producteurs laitiers américains signent un accord pour réduire les gaz à effet de serre des vaches

Toutes Les Nouvelles

milkcow_usda.jpgLors des négociations sur le climat de l'ONU hier, le secrétaire à l'Agriculture Tom Vilsack a annoncé un accord avec les producteurs laitiers américains pour accélérer l'adoption de projets innovants de conversion de fumier dans les fermes laitières américaines dans le but de réduire les émissions de méthane de 25% d'ici 2020.

L'agriculture représente environ 7% des émissions de gaz à effet de serre aux États-Unis, selon l'AP.


«Cet accord historique, le premier du genre, nous aidera à atteindre l'objectif ambitieux de réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre tout en bénéficiant aux producteurs laitiers», a déclaré M. Vilsack. «L'utilisation du fumier pour la technologie de l'électricité est une victoire pour tout le monde car elle fournit une source de revenus inexploitée pour les agriculteurs, fournit une source d'électricité renouvelable, réduit notre dépendance aux combustibles fossiles étrangers et offre une multitude d'avantages environnementaux supplémentaires.

La technologie des digesteurs anaérobies est une méthode éprouvée de conversion de déchets, comme le fumier, en électricité. La technologie utilise des générateurs alimentés par du méthane capturé à partir du fumier animal. Actuellement, seulement 2% environ des laiteries américaines qui sont candidates à un digesteur rentable utilisent cette technologie. Les exploitations laitières dotées de digesteurs anaérobies produisent régulièrement suffisamment d'électricité pour alimenter 200 foyers.

Avec cet accord, l'USDA et le Centre d'innovation pour les produits laitiers américains entreprendront des initiatives de recherche, permettant une flexibilité de mise en œuvre et améliorant les efforts de commercialisation des digesteurs anaérobies auprès des producteurs laitiers.

Le partenariat s'emploiera à augmenter le nombre de digesteurs anaérobies soutenus par les programmes de l'USDA. Au-delà de la promotion des digesteurs, l'accord encouragera la recherche et le développement de nouvelles technologies pour aider les laiteries à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.


Thomas P. Galleagher, PDG de l'Innovation Center for US Dairy and Dairy Management Inc., a ajouté: «Ce mémorandum est né de l'engagement des producteurs laitiers américains et de l'industrie laitière en faveur d'un avenir durable qui comprend à la fois la viabilité environnementale et économique, »A déclaré Gallagher. «La durabilité va de pair avec notre héritage de prendre soin de la terre et des ressources naturelles tout en produisant des produits nutritifs pour les consommateurs.»